La FREE : « Shafique Keshavjee démissionne de son poste de professeur de théologie à Genève »

La nouvelle a retenti comme un coup de tonnerre : Shafique Keshavjee, professeur à la Faculté autonome de théologie de l’Université de Genève, démissione. Raison invoquée : protestation contre la perte d’identité chrétienne de l’institution qui l’emploie.

Le pasteur et auteur de livres à succès, Shafique Keshavjee, a annoncé le 19 avril qu’il démissionnait de son poste de professeur ordinaire à la Faculté autonome de théologie de l’Université de Genève. Pour justifier ce départ, il invoque un cadre de travail qu’il a été amené à considérer comme « problématique ». Sa démission serait l’occasion de marquer son refus de « cautionner les dérives qu’il perçoit dans le monde académique de la théologie ».

Refus de la perte d’identité chrétienne des Facultés de théologie

Ses désaccords avec le reste du corps professoral portent notamment « sur la perte d’une identité chrétienne de la théologie » et « sur le peu d’ouverture réelle aux défis pressants des Eglises et de nos sociétés » propre au milieu des professeurs de théologie genevois. L’auteur du livre « Le roi, le sage et le bouffon » estime que « sa liberté de recherche, d’écriture et de communication sera plus grande hors de la Faculté qu’en son sein » !

Pour lancer un débat sur la place de la théologie chrétienne dans le cadre de l’université, Shafique Keshavjee publie aussi la semaine prochaine un livre : « Une théologie pour temps de crise. Au carrefour de la raison et de la conviction ». Cet ouvrage vient démentir le reproche qui lui a été fait de ne pas avoir publié suffisamment de littérature scientifique au cours de son premier mandat de 4 ans dans le cadre de la Faculté de théologie.

Proche des milieux évangéliques

Shafique Keshavjee s’est signalé ces dernières années par son aptitude au dialogue dans le domaine interreligieux comme au sein des Eglises chrétiennes. Il a aussi fait preuve d’une grande ouverture à l’endroit du mouvement évangélique, en intervenant à plusieurs reprises dans des rencontres comme Eglises en mission ou en lien avec la formation d’adultes de la FREE.

Shafique Keshavjee a commencé à enseigner comme professeur ordinaire de théologie oecuménique et de théologie des religions en 2005. Il s’est fait connaître notamment par la publication de livres grand public comme : « La princesse et le prophète. La mondialisation en roman » (2004), « Dieu à l’usage de mes fils » (2000) et « Le roi, le sage et le bouffon. Le grand tournoi des religions » (1998). Shafique Keshavjee a été secrétaire général des GBEU, puis consacré pasteur dans l’EERV. Il a rédigé une thèse de doctorat sur le spécialiste des religions : Mircea Eliade. L’ancien professeur de théologie à Genève a aussi été l’un des fondateurs de l’Arzillier, la maison du dialogue entre religions et spiritualités à Lausanne.

Serge Carrel

Source : http://www.lafree.ch/details.php/fr…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :